Vous travaillez en Suisse et vous habitez en France. Le système de santé auquel vous avez droit dépend donc de votre situation. Ainsi, vous devrez souscrire une assurance santé frontalière.

 

Celle-ci «remplace» la sécurité sociale obligatoire et la mutuelle facultative. Elle couvre les deux organismes, en ajoutant des prestations spécifiquement frontalières : soins possibles en France et en Suisse, rapatriement, etc…

 

En tant que frontaliers, vous avez le droit de choisir le système de santé suisse et vous serez soumis à la Lamal et aux LCA.

Pour en savoir plus : L’assurance maladie en Suisse

 

 

Si votre employeur n’a pas souscrit d’assurance perte de gain maladie (non obligatoire), il est conseillé de s’assurer pour ce risque.

En cas d’incapacité de travail temporaire, en l’absence d’assurance perte de gain maladie, le frontalier
est soumis à l’échelle bernoise  :

 

  • 1 mois  d’indemnités après 1 an dans l’entreprise
  • 2 mois       après 2 à 4 ans dans l’entreprise
  • 3 mois       après 5 à 9 ans dans l’entreprise
  • 4 mois       après 10 à 14 ans dans l’entreprise
  • 5 mois       après 15 à 19 ans dans l’entreprise
  • 6 mois       après 20 ans dans l’entreprise

 

 

L’indemnité perçue correspond à 80% du salaire mensuel.

 

POUR UNE ETUDE GRATUITE ET SANS ENGAGEMENT , CONTACTEZ-NOUS !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires