Souscription à un 3e pilier : quelles sont les erreurs à éviter ?

Le troisième pilier continue de séduire de plus en plus d’actifs suisses qui considèrent le premier et le deuxième pilier comme de moins en moins suffisants. En 2018, près d’un suisse sur deux y avait recours, un chiffre toujours en progression.  Malheureusement, tous les contrats de prévoyance privée n’exploitent pas tout leur potentiel en matière…